Trop long, le train de nuit ne s'arrête pas à la gare

Le maire de Chorges est inquiet pour sa commune, pour sa gare, pour les quelque 2 000 lits en centre de vacances qui l'utilisent mais aussi pour la desserte de la station de Réallon. " Nous avons reçu un courrier de la directrice trains intercités de la SNCF ", raconte Christian Durand.
_____
sur www.ledauphine.com